Référentiel Stratégie

La réhabilitation psychiatrique en tant que modèle théorique.

Dans les années 80, Robert Paul Liberman travaillant au département de psychiatrie de l’Université de Californie Los Angeles, puis dans les années 90, William Anthony, Mikal Cohen, Marianne Farkas, Cheryl Gagne, du centre de réhabilitation psychiatrique de Boston se sont intéressés à développer, à conceptualiser, à expérimenter cette approche complexe qu’est la réhabilitation psychiatrique, approche basée sur les théories de l’apprentissage social.

Aujourd’hui nous ne sommes plus à l’étape des premières approximations d’une approche conceptuelle ; nous arrivons à l’étape du déploiement, dans notre contexte Institutionnel, d’une méthode démontrée efficace, et validée. La réhabilitation psychiatrique nous convainc qu’il est temps de sortir des impressions, des intuitions, pour entrer dans l’élaboration des hypothèses, l’évaluation des expériences, la collecte des données, la transmission des savoirs.

La transformation de nos connaissances sur la physiopathologie du cerveau entraîne un réaménagement de nos interventions. L’attitude ‘’pessimiste’’ face aux personnes touchées par la problématique psychique grave et persistante fait place à des objectifs et projets individualisés, réalistes, observables et mesurables.

illustration6

L’objectif premier n’est plus la guérison, mais l’adaptation, la réadaptation, ou encore le développement de nouvelles habiletés pour faire face à une incapacité : on parle dès lors de réhabilitation.

illustration5

Réhabiliter c’est ‘’rétablir dans l’estime, la considération d’autrui ’’.

illustration7

La réhabilitation psychiatrique en tant que base dans le concept général de la stratégie.

Notre Fondation a opté pour cette orientation complexe qu’est la réhabilitation psychiatrique.

Cette dernière consiste à aider les personnes qui présentent des symptômes psychotiques, atteintes d’incapacité psychiatrique, à améliorer leur fonctionnement et leur satisfaction au sein des communautés ou environnements ; en bénéficiant de l’intervention aussi réduite que possible de la part des professionnels.

La finalité étant de leur permettre de vivre une vie riche et pleine.